Blogs

PCAET : les contrevérités du Président Gorges

PCAET : les contrevérités du Président Gorges Lors de la séance du Conseil communautaire du 28 janvier, les élus de Chartres écologie sont intervenus lors du débat sur le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) afin de rappeler la vulnérabilité du territoire en lien avec les changements climatiques, en matière de risques naturels (inondations, sécheresses), de risques de pénurie d’eau potable, d’îlots de chaleurs urbains, et de qualité de l’air dégradée à Chartres et dans agglomération.

Continuer la lecture

Refusons le nouvel impôt foncier !

Habitants et entreprises de l’agglomération de Chartres, Jean-Pierre Gorges a décidé l’instauration d’une nouvelle taxe foncière pour 2021 ! Alors que la dette de notre communauté d’agglomération flambe (305 millions d’euros à la fin de 2020), le Président de la communauté d’agglomération veut nous imposer un nouvel impôt de 7,5% sur le foncier bâti. Pendant les cinq ans à venir, tous les propriétaires, même les plus modestes, y seront assujettis : entre 150 et 250 euros de fiscalité supplémentaire par an.

Continuer la lecture

La Tribune de janvier

Nouvelle taxe foncière : le cadeau de Noël de Jean-Pierre Gorges Une dette aggravée pour des équipements surdimensionnés : voilà ce qu’ont promis les élus gorgiens, au cours du long débat d’orientation budgétaire, dans la nuit du Conseil communautaire, du 17 au 18 décembre. Le président de Chartres Métropole poursuit ses projets démentiels, nous envoyant dans le mur . Sachant que l’endettement de l’Agglomération atteint en cette fin 2020, 305 M€, et donc le ratio limite de désendettement de 12 ans qui fait risquer à une collectivité la tutelle de la Préfecture, ce président nous entraîne dans sa spirale.

Continuer la lecture

Lettre de Chartres écologie aux maires de l'agglomération

Chartres, le 14 décembre 2020 Chères et chers collègues, Lors du prochain Conseil communautaire de Chartres Métropole qui se déroulera jeudi 17 décembre, il vous sera demandé de vous prononcer sur la création d’une nouvelle taxe foncière qui impactera significativement les familles, les entreprises, les artisans et commerçants. Très concrètement, tous les contribuables concernés auront à payer une taxe supplémentaire de 100 à 250 € par an. Ce projet de nouvelle fiscalité communautaire, sans précédent et totalement imprévu (cela n’était pas dans la profession de foi de l’actuel président de Chartres Métropole qui garantissait une « sagesse fiscale »), s’ajoutera aux impôts communaux, vous dépossédant ainsi de votre seule marge de manœuvre en matière de fiscalité.

Continuer la lecture

Plan expérimental de circulation dans le quartier Rechèvres/Bourgneuf : la position des élus de Chartres Écologie

La majorité municipale a souhaité expérimenter un nouveau plan de circulation dans les quartiers Rechèvres-Bourgneuf. À travers cet article, nous exprimons la position des élus de Chartres écologie, nos points de vigilance et nos propositions pour une véritable transformation de la mobilité urbaine qui passe par trois objectifs forts : la priorité au développement des mobilités douces sécurisées, l’amélioration de la fréquence des bus, ainsi que la mise en œuvre de la ville 30 km/h.

Continuer la lecture

La Tribune de décembre

Demain ? C’est maintenant Activité économique ralentie, vie associative en sommeil, relations amicales prohibées, vie démocratique entre parenthèses : de ce deuxième confinement devra sortir une transformation de la société. Télétravail, commerce en ligne, enseignement à distance, contrôle de la population : la déshumanisation et le règne du numérique pourraient faire craindre le pire des mondes aux humanistes que nous sommes ! Nous portons pourtant l’espoir que ce moment nous aidera collectivement à franchir les barrières qui nous séparent d’une société plus résiliente, solidaire, accueillante et durable.

Continuer la lecture

La Tribune de Novembre

La Tribune de Chartres écologie dans le bulletin municipal de novembre. Chartres écologie lance sa newsletter Vous avez sans doute été très surpris de l’absence de tribune des élus de Chartres écologie dans le précédent Votre Ville. Contrairement à ce qui y était écrit, notre tribune a bien été transmise à temps. Parce que la liberté d’expression vacille face à cette majorité municipale et que la censure est inacceptable, nous vous proposons un nouveau moyen de communication.

Continuer la lecture

La Tribune de Septembre

La Tribune de Chartres écologie dans le bulletin municipal de septembre. COMPLEXE CULTUREL ET SPORTIF AU POLE GARE La sage leçon d’une consultation Aucun des « grands projets » du troisième mandat du maire-président n’est abouti malgré les nombreuses études et dépenses qui leur ont été consacrées. Après trois enquêtes publiques, différentes demandes de permis de construire et plusieurs recours, qui auraient dû faire réfléchir les initiateurs, la construction du « zénith », prévue depuis 8 ans, est peut-être imminente.

Continuer la lecture

La Tribune du rapport d'activités

La Tribune de Chartres écologie dans le rapport d’activité de la Ville Des comptes alarmants. De toute son histoire, jamais la Ville de Chartres n’a été autant endettée : 137 millions d’euros au 31 décembre 2019. Rapportée au nombre d’habitants, cette dette représente plus du double de la moyenne des villes de taille équivalente. Le « casse » des finances de la ville occasionné par le Pôle administratif dure depuis six ans : le coût global avoisinera les 60 millions d’euros ; le bâtiment, toujours inutilisable, coûte déjà en maintenance, et les loyers de locaux pour les services municipaux s’ajoutent à la facture.

Continuer la lecture

Des réunions annulées...

Voici le texte du courrier adressé au maire de Chartres par les élus de “Chartres Ecologie” “Chartres, le 15 novembre 2020 Monsieur le Maire, M le Président de Chartres Métropole, Par mail du secrétariat des élus du 30 octobre, nous avons été informés « de l’annulation de toutes les Commissions Ville et Agglo ainsi que le Conseil Municipal et le Conseil Communautaire de ce mois de novembre ». Nous avons compris, dans un premier temps, que cette décision soit prise dans l’attente de plus d’informations de la part des services de l’Etat quant aux conditions de tenue des instances.

Continuer la lecture