Améliorer la condition animale dans la cité

Améliorer la condition animale dans la cité
Améliorer la condition animale dans la cité
Chartres Écologie défend le bien-être des animaux et une cohabitation paisible et maîtrisée entre les citadins et le monde animal.

Une commission municipale « condition animale » associant élus, associations et citoyens veillera à la protection des animaux et pourra être alertée par un numéro unique. Elle donnera des recommandations pour améliorer les espaces de vie dédiés aux animaux dans la ville (Petite Venise).

L’éducation au respect du monde animal et la connaissance de la biodiversité seront développées. Dans ce cadre, nous permettrons aux associations de protection de la nature et de défense des animaux d’organiser des sorties pédagogiques et des programmes spécifiques, avec le concours d’éducateurs et d’éthologues.

Des programmes de vaccination et de stérilisation rationnels seront conduits, afin de prévenir toute prolifération indésirable, autant que l’errance d’animaux, notamment des chats.

Des espaces de nature seront réservés et identifiés (caniparcs), où les chiens pourront s’ébattre sous la surveillance de leur maître. Les salons animaux commerciaux, de même que les cirques exploitant des animaux, ne seront plus autorisés.

La viande et les œufs d’origine industrielle et issus d’élevages intensifs seront proscrits dans la restauration collective de la ville.

speaker

Claire DUVAL

Il faut offrir aux Chartrains un espace adapté, où les animaux seront traités avec respect dans un environnement naturel.
speaker

Éric WOLFF

Les animaux en cage à la « Petite Venise » offrent un spectacle désolant.