Tribune

La Tribune Agglo de mars 2021

Lors du dernier conseil d’agglomération, était à l’ordre du jour le PCAET (Plan Climat-Air-Énergie Territorial), disponible sur notre site. Exercice obligé, il se veut un outil de planification pour atténuer les effets du changement climatique, développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie. L’objectif n’est pas simplement d’écrire un document pour remplir ses obligations légales mais, à l’aide du diagnostic posé, d’agir, de changer de mode de développement, d’accepter d’infléchir ou de remettre en cause des projets, surtout si, en gestation depuis longtemps, ils appartiennent au monde d’avant.

Continuer la lecture

La Tribune de mars 2021

Depuis un an que nous sommes élus au Conseil municipal de Chartres grâce à la confiance que vous nous avez accordée, nous avons toujours défendu nos positions de façon argumentée, avec respect et dignité. Le Conseil municipal n’est-il pas un lieu où chacun doit pouvoir exprimer son opinion et ses convictions ? Malgré cette constance, nous avons dû endurer, avec sang-froid, des attitudes indignes d’une majorité municipale irrespectueuse à l’égard de ses opposants politiques.

Continuer la lecture

La Tribune de janvier

Nouvelle taxe foncière : le cadeau de Noël de Jean-Pierre Gorges Une dette aggravée pour des équipements surdimensionnés : voilà ce qu’ont promis les élus gorgiens, au cours du long débat d’orientation budgétaire, dans la nuit du Conseil communautaire, du 17 au 18 décembre. Le président de Chartres Métropole poursuit ses projets démentiels, nous envoyant dans le mur . Sachant que l’endettement de l’Agglomération atteint en cette fin 2020, 305 M€, et donc le ratio limite de désendettement de 12 ans qui fait risquer à une collectivité la tutelle de la Préfecture, ce président nous entraîne dans sa spirale.

Continuer la lecture

La Tribune de décembre

Demain ? C’est maintenant Activité économique ralentie, vie associative en sommeil, relations amicales prohibées, vie démocratique entre parenthèses : de ce deuxième confinement devra sortir une transformation de la société. Télétravail, commerce en ligne, enseignement à distance, contrôle de la population : la déshumanisation et le règne du numérique pourraient faire craindre le pire des mondes aux humanistes que nous sommes ! Nous portons pourtant l’espoir que ce moment nous aidera collectivement à franchir les barrières qui nous séparent d’une société plus résiliente, solidaire, accueillante et durable.

Continuer la lecture

La Tribune de Novembre

La Tribune de Chartres écologie dans le bulletin municipal de novembre. Chartres écologie lance sa newsletter Vous avez sans doute été très surpris de l’absence de tribune des élus de Chartres écologie dans le précédent Votre Ville. Contrairement à ce qui y était écrit, notre tribune a bien été transmise à temps. Parce que la liberté d’expression vacille face à cette majorité municipale et que la censure est inacceptable, nous vous proposons un nouveau moyen de communication.

Continuer la lecture

La Tribune de Septembre

La Tribune de Chartres écologie dans le bulletin municipal de septembre. COMPLEXE CULTUREL ET SPORTIF AU POLE GARE La sage leçon d’une consultation Aucun des « grands projets » du troisième mandat du maire-président n’est abouti malgré les nombreuses études et dépenses qui leur ont été consacrées. Après trois enquêtes publiques, différentes demandes de permis de construire et plusieurs recours, qui auraient dû faire réfléchir les initiateurs, la construction du « zénith », prévue depuis 8 ans, est peut-être imminente.

Continuer la lecture

La Tribune du rapport d'activités

La Tribune de Chartres écologie dans le rapport d’activité de la Ville Des comptes alarmants. De toute son histoire, jamais la Ville de Chartres n’a été autant endettée : 137 millions d’euros au 31 décembre 2019. Rapportée au nombre d’habitants, cette dette représente plus du double de la moyenne des villes de taille équivalente. Le « casse » des finances de la ville occasionné par le Pôle administratif dure depuis six ans : le coût global avoisinera les 60 millions d’euros ; le bâtiment, toujours inutilisable, coûte déjà en maintenance, et les loyers de locaux pour les services municipaux s’ajoutent à la facture.

Continuer la lecture